TRAMES Actualités Olivier FOUCHARD :  AVRIL-MAI 2018 :

RECHERCHES ET TRAVAUX EN COURS / SORTIE DVD ... 

Ci-dessous : « MESURES ET DÉMESURES » 2016-2018

Encre typographique et peinture acrylique sur toile brute montée sur châssis.114 x 146 cm

Mesures et Démesures 2017-2018

Ci-dessous : "Courants Contraires" (Série des Désobéissances) 05/2018 Encre typographique et Acrylique sur toile de coton (ici toile libre avant montage sur châssis 100x100 cm. Terminé il y a deux jours, accroché hier dans l'atelier... 

Courants Contraires

Ci-dessous : "Humides Fournaises" (Série des désobéissances) 2016-2018.
Encres Typographiques et Acryliques sur Toiles de Coton, découpées puis tendues agrafées sur châssis 20x100 cm + 65x 100 cm.Humides Fournaises 2016-2018

Ci-dessous : Peintures Gestuelles sur papier 2018 :P1010100

P1010096

P1010098

Ci-dessous : 
"Étude de Rosace en Rosettes" (faute d'un meilleure titre à ce jour) 22/05/2018 Acrylique / Toile Diamètre : 40cm
 Rosace en rosettes ?

 Ci-dessous : "ROSETTES (ÉTUDE POUR 4 COULEURS" Avril 2018. Acrylique / Tolie de coton / Châssis 50X50 cm.Contrairement aux usages les points ont été disposés uns par uns à l'aide d'une grille industrielle en Bleu, Rouge, Vert et Jaune à l'aide de feutres acryliques... et non en Cyan, Magenta, Jaune et Noir habituellement disposés par les moyens de l'imprimerie, de la gravure ou de la sérigraphie comme chez Alain Jacquet par exemple dans ses camouflages, ...Ue dégradé se produit grâce à l'épuisement de la réserve de peinture dans les réservoirs des feutres acryliques dévoyés de leurs fonctions aussi pour l'occasion...Tentation pointilliste ? Non, certainement pas ... tentative "tramique" oui, peut-être, sans doute... : http://tramists.canalblog.com/archives/…/04/24/36347560.html

P1010039

Ci-dessous : 
"ROSETTES" (Petite improvisation/étude pour six couleurs) 
28-29/04/2018 
Acrylique/Toile de coton/Châssis. 30X30cm (détail).P1010005

 

Sortie DVD :

Mahine ROUHI-FOUCHARD & Olivier FOUCHARD :

FILMS ALCHIMIQUES & CARNETS D'ATELIERS

 


En DVD, depuis peu, les films alchimiques et carnets d'ateliers de Mahine Rouhi et Olivier Fouchard. A voir et Re:Voir !

 

"Dans cette première édition exclusivement dédiée aux deux artistes, vous trouverez une réalisation solo de Mahine Rouhi ("PTKHO", 7', 16mm, n&b, son, 2001) et une co-réalisation Fouchard/Rouhi ("Tahousse", 31', 16mm, coul., son, 2001-2006). "Les Carnets d'ateliers" (76', digital, coul/ / n&b, son, 2015) s'inscrivent dans la pratique de l'autoportrait chère à Olivier Fouchard. Il y suit la démarche du peintre, qui utilise sa propre image pour questionner d'un même geste son rapport au monde et à soi, et l'évolution de cette situation dans le temps. Ainsi, c'est toute une phénoménalité de l'autoportrait, de l'auto-apparaître, qui s'émancipe des normes figuratives pour s'engager dans la disparition, la dissemblance, jusqu'à interroger la schizophrénie et le spectre du l'auteur. Enfin, deux films alchimiques d'Olivier Fouchard viennent conclure cette édition. "La promenade bleue" (14', 16mm, coul., sil., 2006), une sorte de journal intime partagé entre l'altérité et la contemplation de la nature ; et "Le Granier, Version I" (15', super 8, coul., sil., 2007), fiction apocalyptique face à la sidérante beauté multiple d'une simple montagne." (Présentation du site Re:Voir)

 

Wrapper_FOUCHARD_16_11

 Mahine Rouhi & Olivier Fouchard, DVD '' Films alchimiques et Carnets d'ateliers '' 14/04/2018 :

Mahine Rouhi & Olivier Fouchard, DVD '' Films alchimiques et Carnets d'ateliers '' :


http://blog.re-voir.com/

FOUCHARD_livret_06_12Ci-dessus : Page du carnet de notes de montage et labo avec photgrammes 35mm pour le film "LE GRANIER" de Olivier Fouchard (extrait du Livret accompagnant le DVD).

Carnets d'alchimistes

of:mr:recherches 15

Ci-dessus : Photgrammes d'un négatif 16 mm de recherche en tirages sur pellicule internégative N&B avec des virages, solarisations et teintage à l'aide du "Procédé JAFFEUX" commercialisé sous la marque "COLORVIR"...

 Exploding à Olivier Fouchard : " Comment réalisez-vous vos films, techniquement et économiquement ?

Artisanalement, archaïquement, précairement, sans un rond-ement...
Les considérez-vous comme expérimentaux ou préférez-vous un autre terme ?
Expert-mentaux, ex-pairs manteaux, ex-pairs-rie-ment-taux, ex-pères, compères et menthe à l'eau... "

" Art : Recycler ou conserver ? Restaurer ? Laisser pourrir! "

Olivier Fouchard est né en France en 1969. Il débute le dessin et la peinture au milieu des années 80. À sa sortie de seconde (1987), il rentre à l'école municipale des Beaux-Arts de Cambrai. L'atmosphère autoritaire de l'institution ainsi que des hospitalisations forcées censure toute créativité. C'est le même schéma qui se répète durant plusieurs années, lors de son entrée au CREAR en Tapisserie de Lisses et plus tard  en sérigraphie.

Ci-dessous : photogrammes 16mm du film "PAPILLON" (film non inclu dans le DVD) :

27392741

Ce n'est qu'à son arrivé au Beaux-Arts de Grenoble que plusieurs rencontres décisives ont lieu. Celle avec les membres du groupe Metamkine, qui l'initie aux techniques de tirage artisanal. Olivier a été membre actif du MTK de 1995 à 1998. Il fréquente également le 102, espace autogéré et autonome, y rencontrant Roselyne Roche et Christophe Auger. Enfin, c'est au Beaux-Arts qu'il fait la rencontre déterminante de Mahine Rouhi, avec laquelle il travailla par la suite sur de nombreux films.

https://lightcone.org/en/filmmaker-118-olivier-fouchard

Light Cone - Olivier FOUCHARD

Diplômé des Beaux-Arts de Grenoble, Olivier Fouchard a produit et réalisé depuis le milieu des années 90 un nombre remarquable de films et vidéos. Tel un alchimiste, il maîtrise, grâce aux techniques artisanales de laboratoire, la plupart des étapes de fabrication des films argentiques.

https://lightcone.org

Évoluant dans un milieu solidaire et propice à la création artisanal et indépendante, Olivier développe une esthétique singulière, nourrie par une connaissance approfondie des différentes plateaux et éléments que constitue l'appareillage argentique. (...).

De sa filmographie de près de 100 films à formats et supports variables, on peut cerner deux registres essentiels, constitutifs de sa démarche passionnée.
D'une part, traiter les motifs et figures de ses films par tout les moyens possibles et inimaginables - mécaniques, optiques, chimiques - afin de, comme il l'énonce, faire " rendre gorge " aux images. Parallèlement à cette entreprise d'épuisement du visible, et fidèle en cela à l'esprit du MTK et de L'Abominable, il s'agit de faire " rendre gorge " au matériau filmique même et à son appareillage. C'est donc de ses productions aux financements et ressources matérielles toujours très restreintes qu'il forgea ses films.
D'autre part, cette écologie technique mise en place a comme horizon esthétique de développer, au sein de l'illusion filmique, des mondes perçus comme autonome. Tels des fioles d'un laboratoire d'alchimiste dans lesquels se meuvent des pierres philosophale en gestation.
La rencontre entre Olivier et Mahine a été déterminante dans l'élaboration de ces deux registres. Leurs travaux communs débutent en 2000, prenant les " sentiers lents et escarpés d'un montage archaïque d'images figuratives à la matérialité subite, essentielle, et de sonorités animant ces plans souvent fixes, qui finissent par nous regarder. " Leurs films, ainsi que les réalisations solitaires d'Olivier, sont à la frontière ténue entre l'abstraction matériologique et la fiction ésotérique, entre la plasticité lumineuse et les récits mystiques limbaires.

Fantomes 2

Fantomes photogrammeCi-dessus : Photgrammes 16mm de "FANTÔMES" de Olivier FOUCHARD avec Mahine ROUHI et Anne CASTILLO (non inclus dans le DVD).

On ne peut s'empêcher de penser que les années sérigraphiques furent décisive sur sa pratique du cinéma. Il s'agit en effet de trouver la couleur et de suivre la ligne. Mais l'influence est seulement technique, pas esthétique. Si c'était le cas, ce ne serait pas des concentrées d'énergie chimique qui seront venues au monde, mais d'insipides films publicitaire.

Dans cette première édition exclusivement dédiée aux deux artistes, vous trouverez une réalisation solo de Mahine Rouhi (PTKHO, 7', 16mm, n&b, son, 2001) et une co-réalisation Fouchard/Rouhi (Tahousse, 31', 16mm, coul., son, 2001-2006). Les Carnets d'ateliers (76', digital, coul/ / n&b, son, 2015) s'inscrivent dans la pratique de l'autoportrait chère à Olivier Fouchard. Il y suit la démarche du peintre, qui utilise sa propre image pour questionner d'un même geste son rapport au monde et à soi, et l'évolution de cette situation dans le temps.

Ainsi, c'est toute une phénoménalité de l'autoportrait, de l'auto-apparaître, qui s'émancipe des normes figuratives pour s'engager dans la disparition, la dissemblance, jusqu'à interroger la schizophrénie et le spectre du l'auteur. Enfin, deux films alchimiques d'Olivier Fouchard viennent conclure cette édition.

La promenade bleue (14', 16mm, coul., sil., 2006), une sorte de journal intime partagé entre l'altérité et la contemplation de la nature ; et Le Granier, Version I (15', super 8, coul., sil., 2007), fiction apocalyptique face à la sidérante beauté multiple d'une simple montagne.

la promenade bleue 3-1

la promenade bleue 2-1

Ci-dessus : Photogrames 16mm du Film "LA PROMENADE BLEUE"

mplayer_snapshot_2017-11-19 09:56:06 +0000Ci-dessus : Photogrammes 35mm du Film "LE GRANIER"

Tahousse est emblématique. Les tirages couleurs ont été faits directement sur le positif original. La pratique mélange du tirage optique à la Truca et du tirage contact. Rendre gorge aux images ne se fait pas de suite. Chaque plans du film firent l'objet de multiples manipulations, essais, expérimentations : intensifier telles ou telles dominantes chromatiques, préserver tels ou tels traitements chimiques. Comme le plumage du paon, mille et une forme naissent d'un même désir, celui renouvelé année après année de s'évader de la ville pour se réfugier en montagne.
Bien que leurs œuvres s'inscrivent dans la plus pure expérimentation laborantine, elles n'en sont pas moins dénuées d'un horizon politique. Celle d'une vive attaque envers l'emprise techniciste de l'industrie, censurant toutes déviations aux normes d'utilisation, sous couvert de respect du support. Une censure technique doublée d'une idéologie qui ne se manifeste que sous des masques, idéologie qui justement consiste à masquer les énergies et puissances du support filmique.


" [...] des images brutales, rugueuses et crues portant haut l'outil qui les créent, l'outil qui prolonge cette main que l'on voudrait bien nous couper [...] "
(Martine Rousset)


Que ce soit l'obscénité du réel de l'image, les affects de souvenirs qui ne nous appartiennent pas, la blancheur de la virginité et de l'oubli, le net et le flou, la totalité et le détail ; voir les films d'Olivier et Mahine c'est oublier pour enfin redécouvrir. 
Voir les films d'Olivier et Mahine, c'est s'oublier soi même dans des cycles ontogénique d'images et de sons, parmi des motifs et figures douées d'une vie propre... toujours en gestation... toujours s'évanouissant... à jamais se renouvelant.

" L'histoire du cinéma, l'histoire des images, est quelque chose qui se recycle sans cesse [...]. C'est comme le processus de la vie. Il y a des choses qui pourrissent, qu'on enterre, qui redonnent de l'humus, qui deviennent du fumier, pour donner naissance à d'autres graines et d'autres plantes qui ont leur vie, qui se reproduisent, et qui à leur tour meurent et donnent naissance à autre chose. C'est le contraire de la vanité morbide, c'est la vie qui se perpétue. Et donc je verrais d'un assez bon œil que les gens me piquent des images, s'ils veulent bien laisser les originaux tranquilles. Et encore, s'ils le font, tant pis, du moment qu'ils prennent des images et qu'ils les retravaillent à leur tour. Le cinéma expérimental, c'est bien donner à son tour en filmant soi-même des images qui vont pouvoir être détournées ensuite. Réutiliser, c'est d'abord dévoyer. Dévier une trajectoire, donner une autre voie. ''

Olivier Fouchard et Mahine Rouhi - Films Alchimiques

Wrapper_FOUCHARD_16_11

Also Available at Re:Voir Vidéo : https://re-voir.com/shop/fr/home/895-mahine-rouhi-et-olivier-fouchard-films-alchimiques-et-carnets-d-ateliers.html?search_query=Olivier+Fouchard&results=4

Mahine Rouhi Olivier Fouchard-Films alchimiques et carnets d'ateliers

" L'histoire du cinéma, l'histoire des images, est quelque chose qui se recycle sans cesse [...] C'est comme le processus de la vie. Il y a des choses qui pourrissent, qu'on enterre, qui redonnent de l'humus, qui deviennent du fumier, pour donner naissance à d'autres graines et d'autres plantes qui ont leur vie, qui se reproduisent, et qui à leur tour meurent et donnent naissance à autre chose.

https://re-voir.com

Flamen'co, 7', 16mm, n&b, sil., 2002-2003 in. Cinéma Différent : Volume 2

https://vimeo.com/129673670

 

Séries de longs entretiens, parmi lesquels un avec Olivier Fouchard et Mahine Rouhi, in. Fabriques du cinéma expérimental.

Toutes les citations sont extraites de :
Exploding, n°10+1, '' État des yeux ", Avril 2006.
Fabriques du cinéma expérimenal, Éric Thouvenel & Carole Contant, Paris Expérimental, n°19, Classiques de l'Avant-Garde, Paris, 2014.

 

Mire " Fabriques du cinéma expérimental d'Éric Thouvenel & Carole Contant

A l'occasion de la publication du livre Fabriques du cinéma expérimental d' Éric Thouvenel & Carole ContantMire propose un apéro : rencontre / projection / dédicace avec les auteurs dans un nouveau lieu de cinéma à Nantes, le Café-librairie Les Bien-aimés, ouvert il y a tout juste un an.

http://www.mire-exp.org

 

Rédaction : François Moreau

Icônographie et liens : Olivier Fouchard

(Photogrammes et captures de films de Mahine ROUHI & Olivier FOUCHARD)

mplayer_snapshot_2017-11-19 09:56:06 +0000Ci-dessus : Image 35 mm du film "LE GRANIER"

la promenade bleue 2-1Ci-dessus : Image 16 mm capturée de "LA PROMENADE BLEUE"

Mahine Rouhi & Olivier Fouchard, DVD '' Films alchimiques et Carnets d'ateliers ''

" Comment réalisez-vous vos films, techniquement et économiquement ? Artisanalement, archaïquement, précairement, sans un rond-ement... Les considérez-vous comme expérimentaux ou préférez-vous un autre terme ? Expert-mentaux, ex-pairs manteaux, ex-pairs-rie-ment-taux, ex-pères, compères et menthe à l'eau... " Exploding à Olivier Fouchard " Art : Recycler ou conserver ? Restaurer ?

http://blog.re-voir.com

 En DVD, depuis peu, les films alchimiques et carnets d'ateliers de Mahine Rouhi et Olivier Fouchard. A voir et Re:Voir 

 "Dans cette première édition exclusivement dédiée aux deux artistes, vous trouverez une réalisation solo de Mahine Rouhi ("PTKHO", 7', 16mm, n&b, son, 2001) et une co-réalisation Fouchard/Rouhi ("Tahousse", 31', 16mm, coul., son, 2001-2006). "Les Carnets d'ateliers" (76', digital, coul/ / n&b, son, 2015) s'inscrivent dans la pratique de l'autoportrait chère à Olivier Fouchard. Il y suit la démarche du peintre, qui utilise sa propre image pour questionner d'un même geste son rapport au monde et à soi, et l'évolution de cette situation dans le temps. Ainsi, c'est toute une phénoménalité de l'autoportrait, de l'auto-apparaître, qui s'émancipe des normes figuratives pour s'engager dans la disparition, la dissemblance, jusqu'à interroger la schizophrénie et le spectre du l'auteur. Enfin, deux films alchimiques d'Olivier Fouchard viennent conclure cette édition. "La promenade bleue" (14', 16mm, coul., sil., 2006), une sorte de journal intime partagé entre l'altérité et la contemplation de la nature ; et "Le Granier, Version I" (15', super 8, coul., sil., 2007), fiction apocalyptique face à la sidérante beauté multiple d'une simple montagne." (Présentation du site Re:Voir)

Mahine Rouhi Olivier Fouchard-Films alchimiques et carnets d'ateliers

" L'histoire du cinéma, l'histoire des images, est quelque chose qui se recycle sans cesse [...] C'est comme le processus de la vie. Il y a des choses qui pourrissent, qu'on enterre, qui redonnent de l'humus, qui deviennent du fumier, pour donner naissance à d'autres graines et d'autres plantes qui ont leur vie, qui se reproduisent, et qui à leur tour meurent et donnent naissance à autre chose.

https://re-voir.com
Light Cone - LE GRANIER (PAYSAGES, ETUDE N°1)

"In Le Granier, the earth is living, is suffering and is full of history. The still camera shows a tired mountain which seems to hide a sacred secret. These telluric landscapes transfigured by Fouchard's manipulations on the image (animation techniques, toning, etc.)

https://lightcone.org
Light Cone - Olivier FOUCHARD

Diplômé des Beaux-Arts de Grenoble, Olivier Fouchard a produit et réalisé depuis le milieu des années 90 un nombre remarquable de films et vidéos. Tel un alchimiste, il maîtrise, grâce aux techniques artisanales de laboratoire, la plupart des étapes de fabrication des films argentiques.

https://lightcone.org

Trames 1,33-1

Trames 1,33-3Ci-dessus : Captures d'après le film 35mm "TRAMES" de Olivier FOUCHHARD (non-inclus dans le DVD)

Light Cone - Mahine ROUHI

The 30 years of Light Cone at the Pompidou Centre

https://lightcone.org
Collectif Jeune Cinéma

"La promenade bleue est une fiction-expérimentale érotique et pseudo-psychanalytique réalisée en 16mm sur plusieurs années. Avec ce film, Olivier Fouchard entre dans le domaine de la fiction narrative de façon éclatante et par là même se propose de faire exploser les genres.

http://www.cjcinema.org
Collectif Jeune Cinéma

Diplômé des Beaux-Arts de Grenoble, Olivier Fouchard a produit et réalisé depuis le millieu des années 90 un nombre remarquable de films et vidéos. Tel un alchimiste, il maîtrise, grâce aux techniques artisanales de laboratoire, la plupart des étapes de fabrication des films argentiques.

http://www.cjcinema.org

117851057Ci-dessus : Photograme 16mm du film "TAHOUSSE"

117851058Ci-dessus : Photograme 16mm du film "TAHOUSSE"

117851060Ci-dessus : Photograme 16mm du film "TAHOUSSE"


« L'histoire du cinéma, l'histoire des images, est quelque chose qui se recycle sans cesse […] C'est comme le processus de la vie. Il y a des choses qui pourrissent, qu'on enterre, qui redonnent de l'humus, qui deviennent du fumier, pour donner naissance à d'autres graines et d'autres plantes qui ont leur vie, qui se reproduisent, et qui à leur tour meurent et donnent naissance à autre chose. C'est le contraire de la vanité morbide, c'est la vie qui se perpétue.»
-Olivier Fouchard

Fouchard - aphrodite v2 - 04

 Ci-dessus : un Photogramme 16mm du Film "LE TOMBEAU D'APHRODITE" de Olivier Fouchard. (non inclu dans le DVD)

« Le film Tahousse d’Olivier Fouchard et Mahine Rouhi est une oeuvre magnifique et nécessaire. C’est une histoire de paysage, et l’inverse aussi pourtant. C’est dans les Alpes, au Kurdistan ou en Tchétchénie, aussi, peut-être en filigrane (...). Les avions sont en haut du ciel, dit la voix comme d’enfant. Des images brutales, rugueuses, crues, portant haut un lyrisme abrupt -premier- au plus loin des raffinements vulgaires des formalismes virtuels cependant, montées impeccablement en fragments secs, précis et comptés, cernés de ténèbres en une construction sculpturale au cordeau. » -Martine Rousset

3807Ci-dessus : Photograme 16mm du film "TAHOUSSE"

https://lightcone.org/en/film-3304-tahousse

 « Dans Le Granier, la terre vit, souffre et est chargée d’histoire. La caméra fixe, montre une montagne éprouvée qui semble contenir un secret sacré. Ces paysages telluriques transfigurés par des manipulations sur l’image (animation, virage, teintage, etc.) d’une grande plasticité, racontent l’histoire de cette montagne peuplée d’incantations, et son appartenance à cette nature sauvage »

-Emmanuel Lefrant

mplayer_snapshot_2017-11-19 09:56:06 +0000Ci-dssus : Photgramme S8>35mm du filim "LE GRANIER".

https://lightcone.org/en/film-4622-le-granier

 « J’ai vu Tahousse une quinzaine de fois depuis dix ans, je l’ai programmé également, sans que jamais sa magie ne s’estompe, son aspect irréductible à toute analyse. À chaque nouvelle vision c’est, à nouveau, une expérience unique qui envoûte mon esprit et mes sens. »

-Raphaël Bassan

http://blog.re-voir.com/…/mahine-rouhi-olivier-fouchard-dvd…

117851061Ci-dessus : Photograme 16mm du film "TAHOUSSE"

Autres liens, documents et Vidéo :

 

 

 

 

 

olivier fouchard olivier

site de l'artiste olivier fouchard olivier wix.com

http://olivierfouchard.wixsite.com