ARTISTES TRAMEURS-TRAMEUSES

23 mars 2018

TRAMEURS, TRAMEUSES : E.FRANCOVA, J.LORDANOFF ... DEUS POINTS DE VUES EXTRÈMEMENT DIFFÉRENTS :

Jérémie Iordanoff, Trameur ? Lui seul le sait...

Artiste peintre français né en 1983, je vis et travaille à Montpellier dans l'Hérault.

(ARTICLE REVU ET RÉVISERAFIN DE CREER UN CONTRASTE SAISISSANT ENTRE DEUX ARTISTES QUI M'INTÉRESSENT À PARTS ÉGALES...).

Sur la plage - Huile sur toile - 92x73cm - 2018 :

28516747_1822173907822284_3408235898791503074_o

Peintre certainement.

https://www.facebook.com/jeremie.iordanoff/?hc_ref=ARQiGjxwLNW8yYGUM388wIpHnUH-E0GMF7sduddIN-nlTlPTpEaY7PSxi1es7ZAXAZI&fref=nf

 

Jérémie Iordanoff

Jérémie Iordanoff, Montpellier. 2,427 likes · 319 talking about this. Artiste peintre contemporain abstrait

https://www.facebook.com

 https://twitter.com/iordanoff

 

Jérémie Iordanoff (@iordanoff) | Twitter

The latest Tweets from Jérémie Iordanoff (@iordanoff). Visual Artist / Painter - b.1983 -Contemporary abstract art - Oil painting, ink drawing & watercolor. France

http://twitter.com

 

Jérémie Iordanoff - Artiste peintre

Jérémie Iordanoff est un artiste peintre français né en 1983. Il vit et travaille à Montpellier dans l'Hérault, Occitanie, France). Découvrez ses tableaux abstraits et dessins contemporains.

https://www.iordanoff.com

"Sur le port" - Huile sur toile - 2018 - 60x80cm :27503567_1788484254524583_6437847171969711739_o



ET :


23844416_1564589003599179_3999538072767899441_n

 

TRAMEUSE UN JOUR, TRAMEUSE TOUJOURS ? : EVA FRANCOVA

22220034_142671883137711_3510974597598408380_o

 

http://eva.franc1.cz/

EVA FRANCOVÁ

Visit the post for more.

http://eva.franc1.cz

https://www.facebook.com/eva.francova.397

Eva Francová

Eva Francová is on Facebook. Join Facebook to connect with Eva Francová and others you may know. Facebook gives people the power to share and makes the world more open and connected.

https://www.facebook.com


Un travail de fourmis en Relief et Bois de Eva Francová"
'L'art d' Eva Francova est rationnel et économe; Il repose sur des pricipes de constructions géomértriques et mathématiques." Extrait du catalogue de la Biennale Internationale d'Art Non Objectif #4 we other....nous autres ... 
https://m.facebook.com/biennalepontdeclaix/posts/2004180359812961
Ce travail n'est pas sans me rappeller les reliefs et sculpture de Pierre Druesnes des années 90...
Pour ma part, ce travail évolutif me rappelle aussi qu'il faudrait bien que je mette un jour mes trames en relief. Olivier Fouchard.
 – avec Billy GrunerEva FrancováRoland Orépük et Laura Nillni ... à Rhône-Alpes, France.

 

Les reliefs d' Eva Francová ne sont pas sans rapeller parfois les sculptrures d'un Pierre Druesnes 

QUELQUES MOTS SUR PIERRE DRUESNES : TRAMEUR par - ARTISTES TRAMEURS-TRAMEUSES

photo ci-dessus : Pierre Druesnes. ARTISTE LIBRE, PEINTRE ET SCULPTEUR : PIERRE DRUESNES : Né en 1956 à Neuilly et résidant actuellement à ODENSE au Dannemark/ Je l'ai rencontré à Chauny, dans l'Aisne ou il avait un Atelier au 143 de la rue Pateur. C'était dans les Années 80.

http://tramists.canalblog.com

 

ou les travaux délicats d'autres artistes travaillants en reliefs prenant pour base des évolutions de volumes  en suites arithmétiques et/ou trames évolutives...Cretain travaux d'Eva Francová me font clairement penser aux reliefs papiers et aussi aux premières Élévation de Druesnes ainsi qu'a certaines de mes rares expériences, aujourd'hui disparues de reliefs muraux en papiers et en cartons ondulés. Il y a peu de temps sous l'influence d' Eva Francová , je me suis surpris à planter fièvreusement des petits clous sur un bout de bois comme une esquisse "sans suites" mais avec trames...La poésie organique du bois (...) et l'ordononancement rationnel : cela me rappelle entre autres, et, de plus loin aussi certains travaux de F.Limérat ou de F.Morellet et d'autres ... 

Eva Francová était présente à la Biennale #4 d'Art Non Objectif de Pont de Claix en 2017 dont voici une trace vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=O6erLa23B9g

 

https://www.facebook.com/pg/biennalepontdeclaix/community/?ref=page_internal&mt_nav=0

 

Biennale Internationale d'Art Non Objectif

Biennale Internationale d'Art Non Objectif, Le Pont-De-Claix, Rhone-Alpes, France. 1,683 likes · 17 talking about this · 6 were here. Biennale Internationale d'Art Non Objectif de la ville de...

https://www.facebook.com

 Eva Francová

narozena / né 

Pardubice

 

vzdělání / éducation

1972 - 75 Střední uměleckoprůmyslová škola Brno / École secondaire d'art appliqué

1975 - 79 Pedagogická fakulta / Hradci Králové, obor výtvarná výchova-matematika / Faculté pédagogique, Direction de l'éducation artistique

2003 - 09 odborná asistentka na katedře výtvarné kultury Pedagogické fakulty Université Hradec Králové / 2003 - 09 professeur à la Faculté Pédagogique de l'Université de Hradec Kralove, Département des Arts

 

individuální výstavy (výběr) / expositions personnelles (sélection)

2016 Galerie Mázhaus Pardubice
2014 Künstlerhaus Schirnding, Allemagne
2011 Galerie Goller Selb, Allemagne
2010 Galerie Mázhaus Pardubice (avec František Kyncl)
2008 Galerie Fons Pardubice
  Divadlo 29 Pardubice
2007 Městské muzeum Chrast
2006 Galerie 31 MBP Lublin, Pologne
  Galerie Art UMCS Lublin, Pologne
2005 Galerie AMB Hradec Králové
  Galerie Katakomby Divadla Husa na provázku, Brno
2004 Městské muzeum Chrast
2001 Galerie Luka, Praha
  Městské muzeum Chrast
2000 Galerie Univerzity Pardubice
1994 Galerie Luka, Praha

 

skupinové výstavy (výběr) / expositions de groupe (sélection)

2017 We other ... Biennale Internationale d'Art Non Objectif, Pont de Claix, France
2014 Ohne titre. 20 Jahre Marianne et Reiner Lenhardt-Stiftung, Musée Pfalzgalerie Kaiserslautern, Allemagne
2010 Continuité / Kontinuita: Estampes d'artistes américains et internationaux tchèques / slovaques, Rotunda Gallery Nebraska, USA
2009 Prix ​​Acqui - Biennale internationale de la gravure 2009, Acqui Terme, Italie
2008 Exposition internationale d'impression du Yunnan 2008, Kunming, Chine
2007 GIAF 2007 - Festival international d'art de Geyongnam, Geyongnam, Corée
  PRINT - Triennale internationale de l'imprimerie Cracovie-Oldenbourg-Wien, Künstlerhaus Wien, Autriche
  Symposium des artistes Schirnding 2007, Allemagne
  Point Triennal International Sec Point 2007, Uzice, Serbie
  Artyści UHK, ACK UMCS Lublin, Pologne
2006 Biennale d'impression et de dessin Taiwan 2006, ROC
  BIPAF - Festival international d'art imprimé de Busan 2006, Corée
  Egyptian International Triennial Print Le Caire, Egypte
  Exposition internationale annuelle des miniatures "little m", Vilnius, Lituanie
  Livre international de l'artiste Triennale Vilnius '06, Lituanie
  Salon international de la petite gravure Carbunari 2006, Roumanie
  Concours de dessin Andriolli Naleczów 2006, Pologne
  Czeska piwnica / Český sklep, Galerie Gardzienice Lublin, Pologne
  Mezinárodní plenér Pardubice 2006 - République tchèque MPP 2004, Východočeské muzeum Pardubice, République tchèque
2004 Triennale internationale d'art Majdanek 2004, Lublin, Pologne
  Biennale Internationale d'Impression Rokycany, République Tchèque
  Mezinárodní plenér Pardubice 2004, République Tchèque
2001 International Artist's Book Triennal Vilnius '00, Galerie 5020, Salzbourg, Autriche
2000 Triennale Internationale d'Art Graphique Bitola, Macédoine
  Triennale internationale d'art Majdanek 2000, Lublin, Pologne
  Biennale internationale de l'imprimerie de Sapporo, Japon
  Triennal international du livre d'artiste Vilnius '00, Lituanie
  Triennale internationale des estampes graphiques originales, Compétition "Time", Grenchen, Suisse
1999 Mostra Rio Gravura, Musée d'art moderne, (MTG'97), Rio de Janeiro, Brésil
  Biennale internationale de l'imprimerie Varna '99, Bulgarie
  Biennale graphique internationale du chevalet contemporain '99, Novossibirsk, Russie
1998 Triennale Cracovie-Nürnberg '98, (MTG'97), Nürnberg, Allemagne
1997 100 villes triennales, (MTG'97) - Kagawa, Chicago, Graz, Varna, Sofia, Bratislava
  Triennale internationale de l'imprimerie à Cracovie, Pologne
  Mini Triennale - Continents, (MTG'97), Jelenia Góra, Pologne
1992 Mezinárodní soutěž IWA Foundantion, Havířov, République tchèque

 

zastoupení ve sbírkách / représentation dans les collections:

Marianne et Reiner Lenhardt-Stiftung , Kaiserslautern, Allemagne 
Musée des Arts Graphiques Contemporains en Egypte, Le Caire, Egypte 
Musée national des beaux-arts de Taiwan, Taiwan, ROC 
Musée de l'université Tama Art, Tokyo, Japon 
Musée national de Varsovie, Pologne 
Musée d'état Majdanek, Lublin, Pologne 
Collection de la Biennale internationale d'impression Guanlan, Chine 
Collection d'art contemporain du musée Florean, Maramures, Roumanie 
Collection permanente de "Bookartas", Vilnius, Lituanie 
Archiv de l'ONG "Actus magnus", Vilnius, Lituanie 
International Print Triennale Society Cracovie, Pologne 
Galerie d'art de Novossibirsk, Russie 
International Exlibriscentrum, Sint - Niklaas, Belgique 
Městské muzeum Chrast, République Tchèque 
Městské muzeum a galerie Břeclav, République tchèque 
Kabinet Ex libris Chrudim, République tchèque 
AM art sro Rokycany, République tchèque 
Československá husitská církev, diecéze Hradec Králové, République tchèque 
Východočeské muzeum Pardubice, République tchèque 
Galerie Cyrany, Heřmanův Městec, République tchèque

 TRAVAUX EN RELIEFS D' EVA FRANCOVÀ  Eva Francová :

 

7fd3d795c6c6d59d172cb8c6360e58c6 - copie

9a33e665e619d20c290328ede11dd435

 

 

0ef3fcb725b6126a360c5f6fe8aff337

9dbd3b3b2acc7e3d375c3eb0e679bbb6-1

Posté par Olivier Fouchard à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 mars 2018

 

9f974d_25440a2e1a444fc28aac4a2b5335a3c3_mv2 2

 

PROJET DE RÉSIDENCE EXPO UTOPIA

 

(titre provisoire : « trameur en séries » ou bien « drôles de trames »... projet en cours de conception-rédaction)

 

Sur les conseils d'un ami, je vous écrit.

 

Je souhaiterais travailler en résidence d'artistes dans les locaux et a l'aide des moyens et compétences d' Utopia soit en Été – Automne 2018 ou bien en 2019 au printemps ou été ou automne pour une durée de 1 à 3 mois au maximum afin d'assurer un temps nécessaire à l'expérimentation et l'acquisition d'une autonomie de pratique ainsi qu'un temps au travail de « production » proprement dit.

 

Le travail se fera à pied ou a dos de mulet, l'artiste ou la « bourrique » ou encore la bête de somme, n'aura que son corps pour trimbaler rouleaux de toiles et ou de papier, ses cartons a dessin et les matériaux nécessaires pour réaliser son projet avec si possible les outils et compétence de l'atelier de sérigraphie du lieu.

Ces sérigraphie que je veux uniques à contrario du médium jouerons sur des décalages et collisions de trames semblables et/ou en trois ou quatre couleurs.

BJR + Vert ou Noir ou autre couleurs.

Le jeu consistera a créer de la rareté là ou il devrais y avoir de l'abondance, chaque sérigraphies seront unique mais n'en constituerons pas moins un groupe de plusieurs séries.

Certain pourraient penser qu'il s'agit « d'anti-sérigraphies »mais je n'ai pas envie d'être « anti » de façon trop systématique mais plutôt « autre(s) », « à côté » ou carrément « au delà »...

Les procédés seront très simples il s 'agit d'abord de se procurer des trames comme par exemples des haies de jardin en plastique ou toute autres trames fabriquées dans l'industrie. D'en sélectionner quelques unes, de confectionner des écrans et de tâcher d'oublier les croix de repérage tout plaçant les feuilles de papiers a chaque tirages de façon différentes.soit en faisant tourner les carrés, soit aussi en jouant sur de subtils décalages ou encore en provoquant des collisions de trames n'ayant rien à voir entres elles...

De ses séries d'originaux uniques ainsi tirés de couleurs suivant :

- un (des) procédé(s) « tri-chromique(s) » ou « quadri-chromique(s) » (bleu, rouge, jaune + vert ou autre)

 

-à l'aide d'encres plus ou moins transparentes ou « translucides » et stables à la lumière

 

-sur des papier distincts allant du Kraft d'emballage au papier d'Arches de types « aquarelle » grain torchon, ou bien encore des papiers Japons les plus épais possibles.

 

Je sélectionnerais les plus belles, ou plus précisément celles qui sont a mon goût et qui trouverons grâce a mes yeux pour ainsi les accrocher dans les locaux d'Utopia et/ou éventuellement ailleurs suivant les propositions des membres de l'Association.

 

Entre autres collision et décalages criant je m'appliquerais aussi dans une série a explorer avec plus de finesse le « toujours semblable mais jamais pareil ».

 

Le plaisir rétinien sera déterminant au même tire que l'idée de créer de la rareté là ou il n'y a pas lieu d'en trouver.

Aussi en ainsi il sera possible de produire aussi quelques affiches annonçant l'expo dans la même veine c'est à dire en exemplaires uniques.

 

Olivier Fouchard,

à Rives, 07 Mars 2018.

Documents de travail et de réflexion :

Screen-angles 2

Posté par Olivier Fouchard à 15:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

OLIVIER FOUCHARD : TRAMEUR DEPUIS TRENTES ANS .... Notes biographiques, QUELQUES TRACES RÉCENTES D'EXPOS DE PEINTURES ET VENDUES, MODIFIÉES ET PARFOIS DÉTRUITES...   : 

Ci-dessous : "13 a l'aise" peinture modifiée et aujourd'hui méconaissable... 13 (intervals) à l'aise Aout 2016 P1010156

Ci-dessous : Esquisse pour " Carré Dodécagraphique" :Carré Dodécagraphique 40x40 cm Olivier Fouchard 2014

Ci-dessous : Esquisse pour "BABEL" :esquisse pour Babel 30

Ci dessous : Peinture (rangée dans un coin de l'Atelier)

" TRAME SYMÉTRIQUE" techniques mixtes sur toile/châssis 2105

acquisition possible, prendre contact avec l'Artiste... :Peinture of 2016 P1010058

Ci-dessous : Affiche de l'expo : "Gestes, Trames, Paradigmes" :PROJET UTOPIA : OLIVIER FOUCHARD

Ci-dessous : "Étude pour une Trame Symétrique" (Collection Particulière, Paris.)FOUCHARD trame symétrique

ci-dessous : peinture sur Arches 81x65 cm environ," ETUDE EN BLEU, ROUGE, JAUNE ET GRIS" acquisition possible, prendre contact avec l'Artiste.trace OLIVIER FOUCHARD


NOTES BIOGRAPHIQUES :

Atelier Olivier FOUCHARD
73 RUE DE LA RÉPUBLIQUE
38140 RIVES
FRANCE

Tél : 04 76 37 28 79
Portable : 06 09 76 44 50
Mail: fouchard.of@gmail.com

Parcours résumé :

Né le 15/03/1969 à Troyes (10-France). Vit et travaille à Rives (Isère-France). Dessine, peint, écrit des poèmes et écoute de la musique depuis son plus jeune âge.

1985 séjour au Sénégal où il sera vacciné de son engagement humanitaire par la Croix Rouge Française.
Rencontre du peintre, sculpteur et artiste Pierre DRUESNES au début des années 80 et premières peintures et trames dès cette époque en école buissonnière des collèges et lycées où l'on tentait de l'enfermer.

1986-1989 bref passage à l'École municipale des Beaux Arts de Cambrai, rue du Paon et premiers séjours en psychiatrie au secteur 36 de l'hôpital de Cambrai.(Nord-France).

1990-1993 stages de lissier-interprète et de tireur-sérigraphe ou l'on attendait de lui qu'il devienne un technicien et ouvrier spécialisé à Gouvieux (Oise-France).

1994 séjour en Tchéquie et notamment à Prague Rencontres de peintres et photographes tchèques et aussi découverte de la chanteuse Iva Bitova

1986-1996 , peintures et rares expositions collectives et personnelles.
1996, il arrache son DNAP avec un petit programme de films expérimentaux au bout de trois ans à l 'École d'art de Grenoble (Isère-France) ou l'on a menacé l'artiste de l'exclure de l'école si il continuait à peindre et qu'il a fini par quitter avant d' être exclus ou « muté » sans programmes Erasmus....

1996 à nos jours : nombreux films expérimentaux et vidéo d'art en partie après la rencontre des collectifs d'artistes MÉTAMKINE et Atelier MTK et de Christophe AUGER (Photographe et Cinéaste) au 102 à Grenoble. Rencontres importantes aussi (entres autres) aussi de : Mahine ROUHI (Cinéaste et Poétesse) et de Nicolas REY, Photographe et Cinéaste....Gaëlle ROUARD (Cinéaste), Étienne CAIRE (Cinéaste), Sarah ANTON (Artiste), Bruno GRIPARI (Artiste, Peintre et Calligraphe) Manu HOLTERBACH (Musicien et Compositeur), Jérôme NOETINGER (Musicien, Compositeur...) Démis HERENGER (Réalisateur) Laurent HUYART (RéalisateurHistorien érudit du Cinéma et Passeur de films) Fenja ABRAHAM (Artiste, Musicienne et Actrice)...
Rencontres aussi (entres autres) de Rolland ORÉPUCK (Artiste, Peintre et Graphiste), Théo MANN (Artiste et Écrivain) et François GERMAIN (Artiste, Sculpteur...) … et tant d'autres...

1996 à 1998 : Membre actif de l'Atelier MTK.

2008 : se remet peindre de façon régulière. Expositions collectives et personnelles.
Ses films sont montrés dans les galeries, festivals et musées dans le monde entier (New-York, Toronto, Windsor, Rotterdam, Madrid, Tapeï ..., Ambassade de Serbie, Austrian film Festival ... etc...) ainsi qu'en France (MNAM- Centre Georges Pompidou, La Cinémathèque Française (…) ou une grande partie de ses films et vidéo sont conservés.

Dernières participations et expositions personnelles :

-Biennale Internationale d'Art Non Objectif de Pont-de-Claix (Isère FRANCE)
sur invitation de l'Artiste Réductionniste et Commissaire de l'exposition : Roland ORÉPÜCK.

« LIBRES FEUILLES » exposition collective ALTER ART (Grenoble-FRANCE) réalisation des séries de 6 dessins originaux spécialement pour cette expo.

-IRRÉVÉRENCES (« Salon d'Art Contemporain », Grenoble- FRANCE).

-EXPOSITION PERSONNELLE 2017 :

« BLEU, ROUGE, JAUNE ET AUTRES COULEURS »
+ CARTE BLANCHE / PROJECTION DE FILMS EXPÉRIMENTAUX 16MM ET NUMÉRIQUES DE MAHINE ROUHI & OLIVIER FOUCHARD.
GALERIES DES LOMBARDS à Auxerre (Bourgogne-FRANCE) 
invité par le Collectif 1VOLT

Expositions récentes en France :

2017 :

- « CARRÉMENT 4 » 
Exposition collective d'Art construit ; Invité par l'Artiste ROLAND ORÉPÜCK 
à ESPACE CHRISTIANNE PEUGEOT
Avenue de la Grande Armée (PARIS- Île de France FRANCE)

EN PERMANENCE AT THE FILM GALLERY /RE:VOIR / re/VOIR 
Éditions vidéo
43 RUE DU FAUBOURG SAINT-MARTIN (Paris-Île de France-FRANCE)

2016 :

-«13A L »AISE » Expo collective 
et 
« 13 Novembre :Une Journée particulière »
(performances projections concert expos...)
à La T.E.C ( LaThéorie des Espaces Courbes ) Centre d'Art Contemporain autogéré à (Voiron Isère- FRANCE).

- « GESTES, TRAMES & PARADIGMES » EXPOSITION PERSONNELLE à la galerie ALTER ART (Grenoble Isère - FRANCE)

- « GESTES TRAMES PARADIGMES » Exposition Personnelle
au Domaine Viticole de Saint-ANDRÉ DE Figuières
(La Londe Les Maures / Var - FRANCE)

« LES QUATRES SAISONS » Galerie associative ALTER ART (Grenoble- FRANCE) réalisation de la série « 4 Saisons en enfer » spécialement pour l'exposition

2015 :

- « NEVERLAND » Expo Collective 
à la Bourgogne Art Galerie (Ravières Yonne- FRANCE)
- « FIGURES & ABSTRACTIONS : Trames Évolutives » (Saint Martin d'Hères -FRANCE

EXPOSITION PERSONNELLE au CENTRE MÉDICAL DE ROCHEPLANE dans le cadre CULTURE & SANTÉ avec l'Association AUDAVIE invité par la plasticienne-intervenante et médiatrice culturelle AGNÈS PERROUX.

2014

- « RÉVOLUTONS / CULTURES DE MASSES »
Expo collective à la Bourgogne Art Galerie (Ravières Yonne - FRANCE)

- « Méfie toi de la surface des choses »
expo collective ESPACE LABO (Genève, SUISSE)

- « Fantômes/ Tahousse /Sol /Tamis /Trames » 
Projections 16mm et numérique avec Mahine ROUHI 
ESPACE KHIASMA (Montreuil Île de France- FRANCE)

2013

- « QUADRILLAGES ET PARALLELISMES : TRAMES DE JEUNESSE » 
Exposition personnelle à la Bourgogne Art Galerie (Ravières,Yonne - FRANCE)

- « RENCONTRES » expo en duo avec l'artiste Théo Mann à la CHAPELLE DE LA GRANDE FABRIQUE (Renage, Isère - FRANCE)

2012

- « LES MANDALAS- GOOD VIBRATIONS » Expo Collective
à la Bourgogne Art Galerie (Ravières-sur-Armançon, Yonne - FRANCE).

Texte pour le catalogue de l'exposition : « NOUS AUTRES : WE OTHER »
LA 4ÈME BIENNALE D'ART NON OBJECTIF DE PONT DE CLAIX.

NOUS AUTRES / WE OTHER :

DE PLUS EN PLUS, ET RÉTROSPECTIVEMENT, JE SUIS AMENÉ A PENSER QUE MON ACTIVITÉ D'ARTISTE N'EST PAS SEULEMENT LINÉAIRE DANS LE TEMPS, ELLE SE DÉVELOPPE DANS L'ESPACE (ESPACE-TEMPS) : 
JE TRAVAILLE SUR BEAUCOUP DE SÉRIES QUI N'ONT PARFOIS (SINON DE DÉMARCHES ET DE PENSÉES) RIEN À VOIR ENTRE ELLES : COMME UNE ARBORESCENCE AVEC DES DÉPARTS DE SÉRIES.....
AVEC TOUT DE MÊME UNE SORTE DE TRONC COMMUNS, ET AUSSI DES REJETS COMME EN MUTATION....JE NE PEUX PAS CONCEVOIR CE CHEMIN SANS LES LIBERTÉS DE L'EXPÉRIMENTATION ... 
AUSSI DANS CE QUE JE MONTRE ET POUR M'ADAPTER A UNE SOCIÉTÉ EN PROIE À L'UNIFORMISATION , J'EXPOSE PARFOIS DES TRAVAUX SEMBLABLES OU DE LA MÊME "BRANCHE" DE CET ARBRE...
ET POURTANT QUAND J'ENTRE DANS L'ATELIER JE ME DIT QU'IL Y A LÀ PLUSIEURS ARTISTES QUI SE COTOIENT EN UN SEUL..C'EST UN PEU DIFFICILE A FAIRE PASSER ÇA AUTOUR....
J'AI SONGÉ A CREER UNE FICTION : UN GROUPE D'ARTISTES FICTIFS ... ET PUIS NON, J'AI DÉCIDÉ D'ASSUMER CETTE PLURALITÉ ET LIBERTÉ QUI PEUT SEMBLER POUR D'AUTRES UNE SORTE D'ÉPARPILLEMENT EN DISPERSIONS MAIS OU JE ME RETROUVE TRÈS BIEN...
JE EST-IL UN AUTRE ?

MON CORPS EST-T-IL COLONISÉ PAR DES ESPRITS EST CE QUE JE SOUFFRE DE TROUBLES DE LA PERSONNALITÉ ? 
JE SUIS AUSSI UNE SORTE D'ÉPONGE D'INFLUENCES (PIERRE DRUESNES, FRANÇOIS MORELLET, FRANÇOIS ROUAN, PIERO DORAZIO, ALBERT AYME ? ... )

NOUS AUTRES DANS L'ATELIER COMBIEN SOMMES NOUS ?!...

OLIVIER FOUCHARD À RIVES LE 03/06/2017.

Olivier FOUCHARD « 12 + 1 »

L'Art et la peinture en particulier comme ultime résistance active a la petitesse de l'homme seul et à la gloire de l'humain collectif. 
J'ai découvert la (T.E.C Théorie des Espaces Courbes) par l'intermédiaire d'une dame amie de l'endroit qui travaille à la bibliothèque de Voiron. Sachant que je m'intéresse à la géométrie et à l'Arithmétique dans l'art et dans la peinture en particulier elle m'a prêté un petit ouvrage que j'ai acquis depuis : « Mathazine » de « La Revue de l'Institut de Mathologie » par Pierre Gallais. P.Gallais, dans le même temps nous a offert une expo-installation-sculpture « Mailles à partir » à la T.E.C. à laquelle je me suis empressé de me rendre tant cet artiste me susurrait dans la rétine une musique qui m'était presque familière... Puis, retournant dans cet endroit le plus souvent possible, je convoitait cet espace unique et la façon aussi de considérer l'art et les artistes...alors comment ne pas répondre a un tel projet : « 13 à l'aise » et presque désinvolte mais quand même un peu studieux voir anxieux (c'est un signe des temps). D'ici le 1er Novembre 2016, je m'attacherai a répondre au choix du jury de sélection et très à l'aise voir enthousiaste, je m'efforcerai dans le partage de l'espace avec douze autres convives et compères et plus si affinités. Je tâcherai a produire un plaisir rétinien non figuratif lié a l'intellection presque conceptuelle des chiffres 12 et 13. En ces temps de repli sur soi, de dévoiement d’événements violents récupéré a des fins tantôt mercantiles, tantôt fallacieusement politiciennes au nom de concept de soi-disant «liberté d'expression» et de «laïcité» plus ou moins «laïquardes» dans des buts électoraux et mercantiles , il ne va pas de soi pour un artiste appréciant aussi la solitude de l'atelier et le calme de la méditation d'aller vers ses congénères humains. Cela nécessite un effort parfois de sortir de chez soi pour rencontrer autrui et c'est tout l'enjeu du travail des artistes : provoquer des liturgies athées telle que sont les spectacles, les expositions afin de célébrer le culte du plaisir de se réjouir ensemble malgré tout à la rencontre de l'autre qui de toute façon sera différent tout comme les touches, lignes, mesures de mes composition : « toutes semblables mais jamais pareilles ». La série d'études « 12+1 » célébrera l'individu parmi ses semblables et le tableau « 12-13 à l'aise » symbolisera l'unité du groupe. Ces modules et compositions improvisées spécialement pour l'occasion ne sera pas le grand déballage d'un capharnaüm d'atelier ni une foire au plus offrant ou encore de l'épicerie de quartier mais bien des objet crées pour la circonstance : comme une espèce de sabbat automnale de conjuration sans blasphème mais avec des réserves de libres pensées et d'autonomie intellectuelles et sensibles nécessaires à toute vies collectives ou l'on pourra aussi acquérir des œuvre ou tout simplement les contempler sans aucun autre but que celui du simple plaisir visuel et/ ou intellectuel. C'est en résumé définitif le mon seul projet et ma vocation d'exister sur cette terre de massacres ceci dit, sans aucune dévote bigoterie de tartuffes puritains qui trop souvent envahissent nos vies et spéculent sur nos fiévreuses épiphanies d'artifices délicieux. » 
Olivier Fouchard

GESTES, TRAMES ET PARADIGMES DANS LA PEINTURE DE OLIVIER FOUCHARD.

Depuis 30 ans, Olivier Fouchard pratique une peinture à la fois construite et gestuelle.
Pour se faire, il à besoin de définir un cadre délimité ou non par le format du support toile ou papier qu'il aura pris ou non le soin de retailler à sa mesure. Ensuite, sur les bords et extrémités seront parfois mesurés en intervalles et coordonnées et tracés des tirets à l'aide d'un réglet. Puis des lignes seront tendues à la ficelle trempée de peinture ou tracés à l'aide de crayons ou de feutres ou encore de stylographes à encre typographique et/ou feutres acryliques suivant le vecteur d'une règle par le mouvement du bras et de la main. Puis les règles et réglets définitivement ou provisoirement mis de côtés afin que de gestes répétitifs et évolutifs, l'artiste, (muni d'un pinceau a forme rectangulaire ou autre que l'on surnomme maladroitement « brosse plate » ou encore « spalter » préalablement trempée dans la peinture ou l'encre que certains appelleront « jus colorés » ou encore armé d'un feutre acrylique,) applique par touches successives des touches et par empreintes successives suivent les vecteurs des lignes tracées et interrompues par celles-ci en intersection et/ou points d'appui nécessaire à tous mouvements et actes de peindre. Point de remplissage d'une figure tracée mais le geste et la touche comme « forme-couleur » ou « surface-couleur-mouvement » ou encore « point-empreinte-couleurs » ... Acte de dessiner et peindre comme processus et finalité du geste motivé afin que naisse à la lumière et une certaine idée de l'intelligence du dessin, de ses gestes peints en interprétation comme d'une partition et de ses langages, de gestes, de paradigmes, de trac(m)es, d'index et de mémoires.

Stefano Ceccarelli, Rives, décembre 2016.

OLIVIER FOUCHARD EN QUELQUES LIENS : 
Pages facebook actives :

https://www.facebook.com/Olivier-Fouchard-Atelier-22459095…/

https://www.facebook.com/olivier.fouchard.52

Page twitter active : 
https://twitter.com/OlivierFouchar1

Site historique de l'artiste :
http://olivierfouchard.wixsite.com/olivier

Sites connexes :

http://lightcone.org/en/filmmaker-118-olivier-fouchard

http://tramists.canalblog.com/archives/…/07/03/35441847.html

https://sites.google.com/…/expos…/2015-2016/olivier-fouchard
http://www.cjcinema.org/pages/fiche_auteur.php?auteur=75

https://www.youtube.com/watch?v=R3TFfOhu_cE
https://www.youtube.com/watch?v=U4JqB4xgcts
https://www.facebook.com/…/vb.1000095156…/1678077229186117/…
https://lightcone.org/en/film-4425-papillon
https://lightcone.org/en/film-4483-sans-titre
https://lightcone.org/en/film-4490-95-16
http://lightcone.org/en/film-8533-retour-a-la-folie

https://plus.google.com/…/1060881792478…/6052641008907084482

https://lightcone.org/en/film-4622-le-granier

En cours de post-production : 
https://www.youtube.com/watch?v=LEU-pqAqB_s

http://latec.free.fr/actifs/documents/Olivier%20Fouchard.pdf
https://lesfilmsdelanpresent.blogspot.fr/…/normal-0-21-fals…

Adresse Postale et coordonnées actives :

Atelier Olivier FOUCHARD
73 RUE DE LA RÉPUBLIQUE
38140 RIVES
FRANCE
Portable : 06 09 76 44 50
fouchard.of@gmail.com

Posté par Olivier Fouchard à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2018

CHARLES BÉZIE

BÉZIE Charles

Peinture
Né(e) en :1934
Nationalité :France
Château ouvrier
69/71, rue Raymond Losserand
75014 Paris
Tél. 01 40 18 33 75
GSM : 06 77 64 87 31
charles.bezie14@gmail.com
http://www.charles-bezie.fr

BEZIE_C_RN2017_O

Ortholude - 2016 - Acrylique sur panneau entoilé 100x100

 

LES FIBORYTHMES DE

Charles BÉZIE

( Fiborythmeur & un peu Trameur aussi ?... Lui seul peut répondre à de tels dénominations audacieuses... ses commentaires sont les bienvenus...).

 

Charles Bézie

Charles Bézie is on Facebook. Join Facebook to connect with Charles Bézie and others you may know. Facebook gives people the power to share and makes the world more open and connected.

https://www.facebook.com

UN PEU D'HISTOIRE, C.BÉZIE : Démarche & Méthode... : visite virtuelle d'Atelier :

 



TRAMEUR UN JOUR TRAMEUR TOUJOURS ? L'OEUVRE DE CHARLES BÉZIE :

J'ai renconté C.BÉZIE le temps du vernissage de l'exposition CARRÉMENT 4 (*) sur l'Invitation de l'Artiste R.ORÉPÜCK. Charles BÉZIE m'est apparu comme un homme d'abord simple et chaleureux...c'est sans doute une des rencontres les plus importante pour moi l'année dernière...Je connaissait déjà ses FIBORYTHMES qui m'avaient beaucoup marqués...Et puis j'ai rencontré sa nouvelle série ( LES ORTHOLUDES...) privilégiant les Bleu, Rouge, Jaune, Gris et Noir(s)... C'est rare parfois de rencontrer cette qualité de travail aussi dans la durée avec une rigueur sans faille dans la précision et une combinatoire ouverte dont les série ouvrent sur des perspectives à défaut de les épuiser...Les déclinaisons patientes dignes des plus grands comme par exemple Albert AYME, Aurélie NEMOURS et quelques autres... 

O.Fouchard 02/03/2018 à Rives

18G

Je ne parle que de ma peinture depuis 1974. J'ai toujours peint et je ne désavoue pas complètement ce que j'ai fait avant cette époque, mais je les considère comme des œuvres précoces.

Depuis 1974, j'ai utilisé les lignes horizontales, verticales et les deux diagonales. En 1995 j'ai abandonné les lignes obliques; depuis cette date, mon travail a consisté en des périodes de recherches sur les rythmes obtenus en partant des nombres. Les périodes sont les "Gradations" de 1998-2001 et les "Cadences" de 1999-2003.

L'année 2003 a vu le début de la "Séquence de Fibonacci" nommée pour le mathématicien italien du treizième siècle et sa série de nombres qui est simplement générée car chaque nombre successif est dérivé de la somme des 2 nombres précédents (quand un nombre de Fibonacci est divisé par son prédécesseur immédiat, le quotient se rapproche du fameux nombre d'or, 1,618).

Ces peintures sont structurées par un réseau de lignes horizontales. Le travail de fond est très important. il s'agit de bandes de peinture verticales appliquées à l'aide d'un couteau à spatule qui masquent progressivement la texture de la toile. Ensuite, j'utilise un rouleau à peinture lisse, et c'est la lumière naturelle ou artificielle qui révèle les nuances entre les différentes bandes. C'est ce que j'appelle "l'animation de l'arrière-plan".

En 2008, en commençant encore une fois par la séquence de Fibonacci, ma recherche m'a amené à une nouvelle série que j'appelle «Fiborythme», commencée en 2008 et en cours. Dans ce cas, je voulais que les formes se séparent librement sur l'espace de fond, ce que je voulais être minime.

Mon projet actuel est de continuer à travailler avec les nombres comme point de départ tant que cette approche donne du sens à mon processus pictural.

C.Bézie.

ob_e54345_carrement-1-charles-bezie

17G

Charles Bézie et la peinture intérieure (extrait) 

Le travail de Charles Bézie n'est certes pas bruyant, le vif intérêt qu'il présente à nos yeux ne vient pas des couleurs, ou des motifs, ou de telle ou telle particularité de l'espace, de la composition ... Au contraire, il s'agit d'un parcours austère, qu'on ne peut découper ou morceler, pour accepter telle caractéristique et rejeter telle autre. Ces œuvres forment chacune un tout parfaitement homogène qui refuse de se dévoiler au premier coup d'œil. Et si nous acceptons de renoncer à nos propres catégories de l'entendement, à nos principes plastiques, si nous acceptons de faire le vide (qui n'a rien de commun avec l'indigence intellectuelle ou émotionnelle) et de nous mettre ainsi à disposition de l'artiste, alors nous percevrons une étrange musique, une mélodie qui, par sa simplicité et ses multiples variations, nous emmènera vers d'autres rivages, d'autres sensations moins superficielles, vers des horizons dégagés des basses contingences quotidiennes, là où Platon pratiquerait la méditation zen, en quelque sorte, au grand rythme du monde qui passe, et de la géométrie qui demeure. 

Bernard Fauchille 
Musées de Montbéliard 
Avril 2008.

bezie

Notes : 

* CARRÉMENT : voir CARRÉMENT 4... 

 

 

Posté par Olivier Fouchard à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2018

 

PIERO DORAZIO (trameur ?) Un très grand Peintre Italien, peut-être l'un des plus grand du XXème siècle:

artist-PIERO-DORAZIO-kunzt1475422568_500x500

Piero-Dorazio-echange-d-ailes-1967_original_large

Piero Dorazio

Piero Dorazio. 1.1K likes. Vita e opere del maestro dal punto di vista del suo editore di riferimento di multipli d'arte e tutti coloro che lo hanno amato Dir.Art. Fabio Lombardi

https://www.facebook.com

 

784e9609422d0a1b969c29dff1fcd48b--vienna-contemporary-art

 

images-2

Piero Dorazio, un des pères de l'abstraction italienne d'après la seconde guerre mondiale

https://www.youtube.com/watch?v=f7Ybt7ylZ18

 

Né à Rome le 19 juin 1927, Piero Dorazio participe très jeune au mouvement des idées qui secoue la péninsule à la Libération. Dès la fin du conflit en 1945 ­ - Mussolini est exécuté le 28 avril et les Allemands capitulent le 2 mai ­-, Dorazio constitue avec des amis (Guerrini, Perilli, Vespignani...) le groupe Arte sociale, qui aspire à un renouvellement social et culturel de l'Italie.

 

 

 

images

La première exposition du groupe a lieu en mars 1946 à Rome, dans un local du Parti socialiste italien. Le groupe publie en août l'unique numéro de La Fabbrica, dans lequel il se déclare autonome des partis, tout en se situant à gauche. Comme en France à la même époque, les débats opposent les pa

 

rtisans d'un art libre, généralement abstrait, à ceux prônant un alignement sur le réalisme socialiste préconisé par le Parti communiste.

C'est dans ce contexte que, le 15 mars 1947 à Rome, Dorazio constitue le groupe Forma 1, avec Attardi, Consagra, Guerrini, Perilli, Sanfilippo et Turcato. Leur manifeste sera publié en avril dans l'unique numéro de leur revue Forma 1. Les artistes se proclament "formalistes et marxistes, car (...) convaincus que les termes de marxisme et de formalisme ne sont pas inconciliables, spécialement de nos jours, où les éléments progressistes de notre société doivent maintenir une position révolutionnaire et d'avant-garde et ne pas s'attarder sur les ambiguïtés d'un réalisme épuisé et conformiste dont les derniers avatars en peinture et en sculpture ont montré clairement l'étroitesse et les limites" . En octobre, le groupe reçoit le soutien du critique communiste Corrado Maltese, qui publie "Formalismo e Marxismo" dans la revue Alfabeto.

Piero Dorazio adhère également en 1948 au Movimento Arte Concreta, et sa peinture se situe dans la mouvance de l'abstraction géométrique. En juin 1950, avec d'autres membres de Forma 1, il ouvre à Rome la librairie-galerie L'Age d'or. Sa position politique est alors proche du trotskisme. Un trotskisme fasciné par la modernité que représente l'Amérique, où Dorazio fera plusieurs séjours. L'université de Philadelphie l'appellera, de 1960 à 1968, comme professeur et directeur du département des beaux-arts. Il fréquente Barnett Newman et Mark Rothko et rencontre les principaux représentants de l'école de New York.

COMPOSITIONS "ALL OVER"

L'art de Dorazio arrive à maturité grâce à un mélange savoureux où le futurisme d'un Balla ­ - pour le rythme ­ - s'allie à la rigueur abstraite et à la liberté américaine, notamment dans les formats et les compositions"all over", c'est-à-dire couvrant la toile de manière systématique en refusant d'en privilégier une partie.

Récompensé à la biennale de Venise de 1960, Piero Dorazio eut une certaine influence sur l'art italien de la décennie suivante. Il se définissait comme un pessimiste, ce que démentaient la jubilation de ses tableaux et son talent de coloriste. Auquel ne le cédaient en rien ses dons de polémiste, dont il fit preuve à de nombreuses occasions, comme en 1996, lorsqu'il émit des doutes par voie de presse sur l'intellect du ministre des biens culturels d'alors, Antonio Paolucci, qui avait eu le malheur de déclarer que "le grand art italien est mort avec Tiepolo".

Une rétrospective de son oeuvre a été montrée au Centre Pompidou en 1979 et une seconde a été organisée au Musée de Grenoble en 1990 par Serge Lemoine (Le Monde du 30 octobre 1990). Ses oeuvres figurent dans de nombreuses collections publiques, dont celle du Musée d'art concret de Mouans-Sartoux, grâce à la donation Albers-Honegger.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2005/05/20/piero-dorazio-peintre-italien_652139_3382.html#fdARXudFg9e6wg0E.99

7e3bc731-c384-42fc-a62b-3f577d1fe888_338


Piero Dorazio a tutto tondo, una mostra oltre i luoghi comuni

Posté par Olivier Fouchard à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


MEDHI MOUTASHAR (Trameur ?) 

Artiste français d'origine irakienne, né en 1943 et installé à Arles, MEHDI MOUTASHAR définit son oeuvre entre « les arts de l'Islam et les arts géométriques occidentaux ». Depuis le début des années soixante-dix, il mène une réflexion à la fois sensible et construite, une véritable grammaire articulée autour du concept du carré. Présente dès le début dans son travail en deux dimensions, cette recherche s'est poursuivie ces dernières années à travers des constructions qui témoignent d'une approche philosophique globale de l'espace.

C'est à cette logique qu'appartiennent sa référence constante à l'alphabet et à la calligraphie, ainsi que l'utilisation récurrente de la brique, module par excellence. Situées sur la terrasse et dans les salles d'exposition de l'ICI, les sculptures de MEHDI MOUTASHAR témoignent d'une lecture fondée à la fois sur l'héritage des avant-gardes européennes et sur sa culture d'origine, la culture arabo-musulmane.

 

MEHDI MOUTASHAR

H0027-L80631021

13051780_234128050275849_2591903346316519603_n

 

Ne en 1943 a Hilla (Babylone), Irak
Academie Superieure des Beaux-Arts, Bagdad – Ecole Nationale Superieure des Beaux-Arts, Paris

 

S’installe a Paris en 1967 – Professeur a l’Ecole Nationale Superieure des Arts Decoratifs, Paris, de 1974 a 2008
Vit et travaille a Arles depuis 1974

 

Represente par les galeries :
Denise Rene a Paris – VictoR sfez a Paris – AL/MA a Montpellier
LinDe HoLLingeR a Ladenburg (D) – Hoffmann a Friedberg (D) – fReDeRic HessLeR a Luxembourg

 

Expositions personnelles

1970  Musee d’art Moderne Gulbenkian, Bagdad

1971  Galerie Leger, Copenhague ; Malmo, Suede

1972  Galerie du Haut-Pave, Paris

          Musee d’Art Moderne, Bagdad

1974  Galerie du Haut-Pave, Paris

1975  Musee d’Art Moderne, Bagdad

1977  Musee de Chartres

          Maison Pablo Neruda, Arles

1978  Gallery K,Washington, U.S.A.

1979  Galerie Leger, Malmo, Suede

1980  Al-Riwak Art Gallery, Bagdad

1985  Galerie Hoffmann, Friedberg, Allemagne (catalogue) Galerie Karo, Berlin

1986  Galerie Nicole Dortindeguey,Anduze

1988 Chapelle du Mejan, Arles (catalogue)

          Galerie Karo, Berlin
          Galerie Walzinger, Saarlouis, Allemagne

1989 Tours Narbonnaises, Cite de Carcassonne Institut du Monde Arabe, Paris (catalogue) Galerie St Ravy Demangel, Montpellier

1996 Galerie XIII, Arles
1997 Kufa Gallery, Londres
1998 Galerie Denise Rene, Paris
1999 Arts Dealers / Galerie Denise Rene, Marseille
2002 Galerie Denise Rene, Paris (catalogue)
2003 Espace Capitole, Arles
2005 Galerie Verney-Caron,Villeurbanne (Revue Semaine 22.05) 2009 Galerie Denise Rene, Paris (Revue Semaine 37.09)
2011 Kleine Museum, Weissenstadt, Allemagne
2012 Galerie AL/MA, Montpellier
2013 Galerie Linde Hollinger, Ladenburg (Allemagne)
2014 Galerie Le Petit Temple, Lasalle
2016 Galerie Victor Sfez, Paris

Galerie AL/MA, Montpellier

 

Expositions collectives (selection)

1987  Zwei Quadrat, Wilhelm Hack Museum, Ludwigshaven, Allemagne t Konkret Sieben, Kunsthaus, Nuremberg, Allemagne

1988  Die Ecke, Musee cantonal de Sion, Suisse ; Stadt Museum, Ingolstadt, Allemagne Constructions et conceptions, Scho?neberg Bahnhoff, Berlin

1991 L’Eau et l’Europe ; intervention dans le Jardin des Prebendes a Tours : travail in situ 1994 A cote du baroque, Livitice, Republique tcheque

1997  3eme Biennale de Sharjah, Emirats Arabes Unis

1998  Galerie Marz, Manheim, Allemagne

2000  Tsukuba Museum of Art, Ibaraki ; Marugame Genichiro Inokuma Museum of Contemporary Art, Kagawa ; Urawa City Museum of Art, Saitama (Tokyo) ; Himeji City Museum of Art, Hyogo, Japon ;Tokyo Art Institute,Tokyo

2001  Arte abstracto y la galerie Denise Rene, Centro Atlantico de Arte Moderno, Las Palmas, Grande Canarie Asiart, M.A.C., Ge?nes, Italie : travail in situ

2003 Ateliers arabes, Palais de l’unesco Beyrouth ; Khan Assad Pacha, Damas : travail in situ
2005 Le livre arabe, Bibliotheque Nat. de France, Paris t Art in motion, Leeuwarden, Pays-Bas : travail in situ

2008  Sur la ligne, Musee Matisse, Cateau-Cambresis, France Le Champ rythmique de l’esprit,Arts de l’Islam et abstraction geometrique, Espace d’Art Concret, Mouans-Sartoux, France

2009  Notations, Akademie der Kunst, Berlin ; ZKM Zentrum fur Kunst and Medientechnologie, Karlsruhe, Allemagne

2010  Francois Morellet & Mehdi Moutashar, Institut des Cultures de l’Islam, Paris

2011  Galerie Deleuze-Rochetin, Arpaillargues, France

larger

 

 

 

Posté par Olivier Fouchard à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LAURA NILLNI (Trameuse ? ) : 

Au delà du simple coloriage ou remplissage de surface, la recherche des transparences et de la sensualité...

 

Laura Nillni

Laura Nillni is on Facebook. Join Facebook to connect with Laura Nillni and others you may know. Facebook gives people the power to share and makes the world more open and connected.

https://www.facebook.com

 

23783600_519110271777624_8670777288477577903_o

Transparences des dessins sur calque ... :

 

23845742_1768944996450965_7486265245391028677_o

 

 

Laura Nillni
L’inclination pour les sinuosités du contour et ses aménagements structurels, et par ailleurs, le goût des quadrillages en croix ou en chevrons rigoureusement échelonnés, le tout saupoudré d’une luminosité interstitielle gouvernée par une gamme de gris changeants, confèrent à l’œuvre de Laura Nillni, des accents singuliers très contrastés, dont le strict ordonnancement l’enracinent au cœur de l’esprit de géométrie le plus surveillé, mais sans céder à l’orthodoxie de la tendance.
Ses vantaux généralement verticaux, fardés de transparences vibratoires, affichent des intrications serpentines oscillant entre le clair et l’opaque, qui dégagent des marges lacunaires attenantes ou laissent affleurer des partitions écrites emblématiques. Plus avant d’autres compositions se couvrent bord à bord d’une signalétique en noir et blanc, où les rythmes glissés, resserrés ou plus relâchés, codifient le sens du support.
Chez Laura Nillni, tout semble logique, tant les formes qui instruisent sa grammaire visuelle, s’ajustent naturellement à sa pensée organisatrice. Et cette pensée, loin d’altérer l’équilibre du rendu, se voit renforcée par les ambiguïtés érudites de la sémantique de Jose Luis Borges, dont le substrat parle à l’imaginaire et à la mémoire, en nous rappelant que les choses ne sont pas ce qu’elles sont, mais ce en quoi elles se transforment. En quelque sorte, c’est ce que dissimulent les apparences qui mobilise l’artiste et la conduit à s’interroger sur l’histoire d’un objet, sinon, sur « ce que l’on a vu ou entendu », qui parfois recoupe des bribes d’histoire personnelle.
Généralement sur papier calque, du moins depuis trois ans, et à l’acrylique, Laura Nillni ne peint rien d’autre que ce qu’elle ressent, en l’occurrence sa géométrie circulaire, à laquelle la littérature mêle sa substance calligraphiée, le formel complétant l’imaginaire sur un registre qui lui est propre, toujours basé sur l’énoncé du plus avec le moins. A y bien regarder, quoi de plus simple qu’une ligne, un carré ou une spirale : les combinatoires sont infinies et lorsque s’immisce le jeu des couleurs, même en grisaille, les possibilités d’interprétation se multiplient.
Artiste complète, originaire d’Argentine, aujourd’hui parisienne d’adoption, diplômée de l’
Ecole des Beaux-Arts de Buenos Aires, elle aurait pu, à l’instar de certains aînés, basculer dans l’art optique ou dans un réalisme social en vogue à l’époque, mais elle a choisi de ne pas s’éloigner de la quête de la forme pure, et a progressivement étoffé sa problématique, en adjoignant le relief à son répertoire et plus tard la vidéo, au côté de son compagnon Ricardo. Et ses « Racines carrées » en bois massif ont de l’allure, avec leurs agrégats de cubes superposés en carrés ou en rectangles mitoyens, essaimés d’une végétation ligneuse prolongée de branchies en amont et en aval, qui exhalent une force centrifuge, aspirée par les vides arborés qui sont aussi des pleins. L’aspect sériel des dispositifs ne faisant qu’insister sur la complémentarité de parties. Brisons donc les formes et introduirons les racines de la vie dans les niches en ceux de la trame, et sur le champ l’architecture s’anime en induisant une autre lecture.
Enfin, l’image mobile, c’est-à-dire, la vidéo, est un des modes d’expression privilégié de Laura. Elle la pratique parallèlement avec Ricardo, auteur de la musique, avec pour objectif de jumeler de manière concrète le son et l’image. Mais pas d’une façon mécanicienne, en ce que la poétique de l’image projetée, nous entraîne sur d’autres rivages. Alors, les portées musicales se déploient sur l’écran et les séquences diaphanes, autrement formulé les transparences légèrement voilées, déroulent lentement leurs atours feutrés selon un phénomène de déconstruction, reconstruction continu, rehaussé par les timbres assourdis de la musique concrète. Tout bouge et s’enchaîne, entre moirures et lumière filtrée, à l’aune des toiles de l’artiste. Pour elle, « chaque lieu est un autre lieu », dont il faut décrypter l’existence cachée.
Discrète et polysémique, l’œuvre silencieuse et incarnée de Laura Nillni, n’est pas qu’une simple confidence harmonieusement distillée, ni un message écologique. Issue d’une réflexion analytique autant que d’un fort sentiment intime, elle oppose au désordre du monde, un ordre supérieur.
Gérard XURIGUERA

23551296_1756107661068032_2988444674798102544_o

23737897_519110275110957_5684640085992255411_o

23783672_519110268444291_9068006664805123280_o

24059521_1768945003117631_8907309401001462635_o

LAURE NILLNI

Aliquando, Laura et Ricardo Nillni
 

DATE : Du Dimanche 25 mars 2018 au samedi 21 avril 2018

LIEU : galerie Victor Sfez (Paris 75001)

HORAIRE : 14h - 19h

PRIX : GRATUIT

Laura Nillni, aliquando : de la géométrie vers le dévoilement du paysage

Laura Nillni navigue constamment entre le construit et l'organique, un lien avec la nature. Elle joue avec les formes géométriques, les assemble, tels des modules avec lesquels elle crée une multitude de combinaisons. Elle les mets en mouvement. Chacune de ses oeuvres, dessins, peintures, sculptures, installations, films, manifeste une expérience de regard. L'artiste développe ses recherches plastiques sur les plis, les superpositions de formes, la transparence et la lumière, en relation avec des espaces aussi bien intérieurs qu'extérieurs.
Depuis plus de vingt ans, avec le compositeur Ricardo Nillni, elle crée des films à l'intérieur desquels des formes interagissent avec une bande son.
Aliquando révèle au fur et à mesure un paysage. D'une frénésie de bandes horizontales, d'horizons, se dévoile l'eau. Des découpes de points de vue, des fenêtres sur la Seine se rejoignent. L’artiste expérimente les relations entre la géométrie et les phénomènes naturels. De son observation de la Seine, elle a synthétisé des formes : des ondulations qui se superposent et laissent passer la lumière… Ces cadrages évoquent une traversée progressive vers les profondeurs. La surface se remplie, le paysage se découvre dans son entier. Des couches se superposent dans un flux permanent. De là, une possible montée des eaux. 
Des sons-étranges-témoignent des bruits de la ville, aux sifflements de bateaux. Ils appellent au loin, redonnant sa liberté au cours d’eau. Images et sons se complètent ici dans une tension entre le cadrage de l’image, les bords qui contraignent la fluidité du cours d’eau et l’atmosphère sonore, qui renvoie vers les abysses. 
Laura et Ricardo Nillni ont conçu pour la galerie Victor Sfez une installation-vidéo dans laquelle ils plongent le visiteur dans un paysage. Le film Aliquando, projeté sur l’ensemble des murs, en propose plusieurs perceptions : l’eau vient comme recouvrir l’espace. Le spectateur se retrouve à la fois devant et dans ce paysage. Le son qui accompagne les projections renforce la sensation d’être comme submergé, captivé, attiré par les remous du fleuve. 
Face à cette beauté de l’eau, sa magie, le spectateur voyage, navigue, voit au loin. Pourtant, de cette fuite vers l’ailleurs, il n’en ressent pas moins une impression d’enfermement. Au delà de cette immersion dans un paysage, cette installation entre son et images, propose une expérience esthétique de l’ordre du sublime.

Pauline Lisowski

Laura Nillni

If my work has evolved across a variety of art forms, borrowing especially from themes in music and literature, it is through the mathematical concepts of repetition, combinatorics, variation and permutation that it asserts its visual identity.

https://geoform.net

 


https://geoform.net/artists/laura-nillini/

 

Posté par Olivier Fouchard à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

TRAVAIL EN COURS : RECHERCHES SUR CES BASES LÀ (AVEC LA COULEUR TOUJOURS : 

9f974d_25440a2e1a444fc28aac4a2b5335a3c3_mv2 2

Screen-angles

images-1Les lignes et le quadrillage chez F.Morellet ...

Quadri-Classik-[Converti]Trame conventionelle classique : base de recherches plastiques en cours.

stochasticTrames conventionelles classiques (utilisées par les machines imprimantes...et dans l'imprimerie, sérigraphie etc...)

trame_dc3a9tailsBIEN SÛR IL FAUDRA AUSSI PERMUTER LES COULEURS OU LES SUPRIMER POUR REVENIR AU DESSIN...IL FAUDRA AUSSI PROVOQUER DES VARIATION AU "HASARD" AVEC ET SANS "RAPORTEUR" ...

 

Posté par Olivier Fouchard à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

René Eicke

Regard numérique sur un Trameur (?), en tout cas un artiste que je pense être extremmmement intéressant :

: RENE EICKE :

https://www.facebook.com/rene.eicke.9

https://www.youtube.com/watch?v=YHMZe_rWPJ0

Rene Eicke

René Eicke se présente ainsi :

Je suis née à Essen, en Allemagne. De 1975 à 1977 j'étudiais l'art à la Fachoberschule pour Gestaltung à Essen. En 1977, j'ai changé et a commencé une nouvelle vie à Utrecht aux Pays-Bas. De 1977 à 1983, j'étudiais les arts visuels à l'Académie d'Utrecht. Pendant mes études, je peignais des milliers de portraits. Je travaillais à l'abstraction, qui finalement se terminait dans l'informe. Après mon étude j'ai commencé à travailler abstrait.

Je pense que toutes les années qui suivaient je cherchais de nouvelles possibilités de peinture. Il y a eu des fins et de nouveaux commencements dans mon travail dans ma vie. Il y a trois ans, la peinture s'est arrêtée. La couleur a disparu. 
Maintenant je dessine sur la toile. Je dessine sur une toile avec du noir. Je l'appelle peinture. J'aime ça.

Je travaille avec un système plus ou moins visible, perceptible, tangible et une déviation plus ou moins visible, perceptible, tangible. Cela provoque plus ou moins d'agitation. Le flou joue un grand rôle dans mon travail. Comprendre dans une forme d'imprécision, d'incertitude et d'incertitude. Je fais de l'espace pour l'erreur dans le système.

Je m'intéresse aux contraires comme prévu et accidentel, directionnel et non-directionnel, prévisible et imprévisible. Une question dans ce cas est de savoir comment le sécurisé et le non sécurisé ensemble.

L'unité est-elle possible. J'utilise la grille comme système de réglementation. Une structure à travers laquelle le précis et inexact peut être visible. Les petits changements et les déplacements peuvent ici donner naissance à une nouvelle identité.

Je travaille avec la répétition de la forme par laquelle se forment les modèles mais aussi les intensités et les puissances de l'individu et les formes différentes, qui apparaissent constamment de disparaître. Répétez signifie dans mon travail pour faire une différence. La répétition existe sur la base de l'intensité des divers.

Et qu'il y a bien sûr toujours l'action. L'action n'est pas une déclaration de sentiments, mais plus qu'un signe. L'action dans ce cas est liée à la fermeture. L'action semble interrompre quelque chose, sortir quelque part et plonger dans la surface de la peinture. L'action semble émerger du monde personnel des pensées, puis, entre passé et futur, visiblement mis sur la toile.

 

René Eicke Crossing systems, or the innocence of chance 2015 felt pen on canvas 24 x 18 cm

René Eicke

L'intérêt de René Eicke va à la déviation au sein de l'ordonnance. Il se demande ce que la nouvelle relation dans l'organisation provoque.

 

Il travaille avec une grille comme une forme et utilise les possibilités métaphoriques de celui-ci.

La base du travail est un système plus ou moins visible et tangible avec une déviation plus ou moins visible et tactile. Cela entraîne plus ou moins d'agitation dans le travail.

Eicke a fait des peintures de 30x40cm sur une toile tendue depuis un certain temps maintenant. Pendant UtrechtDownUnder, il présente une série de peintures qui ont été peintes directement sur le mur. L'image est séparée de la limite de la forme sculpturale du cadre et est donc littéralement libre de son ombre.

rené-eicke-z

IMG_3932

IMG_4034_2

https://www.facebook.com/rene.eicke.9

 

 

Posté par Olivier Fouchard à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2018

OLIVIER FOUCHARD Artiste (Cinéaste, Photographe et Peintre trameur)

Méditerrannée prises dans les Glaces par une nuit de pleine lune (5éme Esquisse) 40x50cm : OF2014 > collection Olivier Cussac 2014 - copie

 

Olivier Fouchard Atelier

Olivier Fouchard Atelier. 6 likes · 10 talking about this. Atelier Olivier FOUCHARD 73 RUE DE LA RÉPUBLIQUE 38140 RIVES FRANCE Portable : 06 09 76 44 50 Mail: fouchard.of@gmail.com

https://www.facebook.com

 

Olivier Fouchard

Olivier Fouchard is on Facebook. Join Facebook to connect with Olivier Fouchard and others you may know. Facebook gives people the power to share and makes the world more open and connected.

https://www.facebook.com



https://www.facebook.com/Olivier-Fouchard-Atelier-224590954755366/

 

Version 4

 

Né le 15/03/1969 à Troyes (10-France). Vit et travaille à Rives (Isère-France). Dessine, peint, écrit des poème et écoute de la musique depuis son plus jeune âge.

 

1985 séjour au Sénégal où il sera vacciné de son engagement humanitaire par la Croix Rouge Française.

Rencontre du peintre, sculpteur et artiste Pierre Druesnes au début des années 80 et premières peintures et trames dès cette époque en école buissonnière des collèges et lycées où l'on tentait de l'enfermer.

1986-1989 bref passage à l'École municipale des Beaux Arts de Cambrai, rue du Paon et premiers séjours en psychiatrie au secteur 36 de l'hôpital de Cambrai.(Nord-France).

1990-1993 stages de lissier interprète et de tireur-sérigraphe ou l'on attendait de lui qu'il devienne un technicien et ouvrier spécialisé à Gouvieux (Oise-France).

1986-1996 , peintures et rares expositions collectives et personnelles.1996, il arrache son DNAP avec un petit programme de films expérimentaux au bout de trois ans à l 'École d'art de Grenoble (Isère-France) ou l'on a menacé l'artiste de l'exclure de l'école si il continuait à peindre et qu'il a fini par quitter avant d' être exclus ou « muté » sans programmes Erasmus....

1996 à nos jours : nombreux films expérimentaux et vidéo d'art en partie après la rencontre des collectifs d'artistes Métamkine et Atelier MTK et de Christophe Auger au 102 à Grenoble.

1996 à 1998 : Membre actif de l'Atelier MTK.

2008 : se remet peindre de façon régulière. Expositions collectives et personnelles. Ses films sont montrés dans les galeries, festivals et musées dans le monde entier (New-York, Toronto, Windsor, Rotterdam, Madrid, Tapeïi..., ambassade de Serbie, Austrian film Festival ... etc...) ainsi qu'en France (MNAM- Centre Georges Pompidou, La Cinémathèque Française (…) ou une grande partie de ses films et vidéo sont conservés.

 

 https://twitter.com/OlivierFouchar1

https://expcinema.org/site/en/books/fabriques-du-cin%C3%A9ma-exp%C3%A9rimental

https://lightcone.org/fr/cineaste-118-olivier-fouchard

https://lightcone.org/fr/video-6271-yad

 

IMG_3804 (1)

IMG_3817 (1)

P1010025

 

Site historique de l'artiste :

http://olivierfouchard.wixsite.com/olivier

 

Olivier Fouchard Art (@OlivierFouchar1) | Twitter

The latest Tweets from Olivier Fouchard Art (@OlivierFouchar1). ARTISTE. Rhône-Alpes, France

http://twitter.com

 

Posté par Olivier Fouchard à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]