9f974d_25440a2e1a444fc28aac4a2b5335a3c3_mv2 2

 

PROJET DE RÉSIDENCE EXPO UTOPIA

 

(titre provisoire : « trameur en séries » ou bien « drôles de trames »... projet en cours de conception-rédaction)

 

Sur les conseils d'un ami, je vous écrit.

 

Je souhaiterais travailler en résidence d'artistes dans les locaux et a l'aide des moyens et compétences d' Utopia soit en Été – Automne 2018 ou bien en 2019 au printemps ou été ou automne pour une durée de 1 à 3 mois au maximum afin d'assurer un temps nécessaire à l'expérimentation et l'acquisition d'une autonomie de pratique ainsi qu'un temps au travail de « production » proprement dit.

 

Le travail se fera à pied ou a dos de mulet, l'artiste ou la « bourrique » ou encore la bête de somme, n'aura que son corps pour trimbaler rouleaux de toiles et ou de papier, ses cartons a dessin et les matériaux nécessaires pour réaliser son projet avec si possible les outils et compétence de l'atelier de sérigraphie du lieu.

Ces sérigraphie que je veux uniques à contrario du médium jouerons sur des décalages et collisions de trames semblables et/ou en trois ou quatre couleurs.

BJR + Vert ou Noir ou autre couleurs.

Le jeu consistera a créer de la rareté là ou il devrais y avoir de l'abondance, chaque sérigraphies seront unique mais n'en constituerons pas moins un groupe de plusieurs séries.

Certain pourraient penser qu'il s'agit « d'anti-sérigraphies »mais je n'ai pas envie d'être « anti » de façon trop systématique mais plutôt « autre(s) », « à côté » ou carrément « au delà »...

Les procédés seront très simples il s 'agit d'abord de se procurer des trames comme par exemples des haies de jardin en plastique ou toute autres trames fabriquées dans l'industrie. D'en sélectionner quelques unes, de confectionner des écrans et de tâcher d'oublier les croix de repérage tout plaçant les feuilles de papiers a chaque tirages de façon différentes.soit en faisant tourner les carrés, soit aussi en jouant sur de subtils décalages ou encore en provoquant des collisions de trames n'ayant rien à voir entres elles...

De ses séries d'originaux uniques ainsi tirés de couleurs suivant :

- un (des) procédé(s) « tri-chromique(s) » ou « quadri-chromique(s) » (bleu, rouge, jaune + vert ou autre)

 

-à l'aide d'encres plus ou moins transparentes ou « translucides » et stables à la lumière

 

-sur des papier distincts allant du Kraft d'emballage au papier d'Arches de types « aquarelle » grain torchon, ou bien encore des papiers Japons les plus épais possibles.

 

Je sélectionnerais les plus belles, ou plus précisément celles qui sont a mon goût et qui trouverons grâce a mes yeux pour ainsi les accrocher dans les locaux d'Utopia et/ou éventuellement ailleurs suivant les propositions des membres de l'Association.

 

Entre autres collision et décalages criant je m'appliquerais aussi dans une série a explorer avec plus de finesse le « toujours semblable mais jamais pareil ».

 

Le plaisir rétinien sera déterminant au même tire que l'idée de créer de la rareté là ou il n'y a pas lieu d'en trouver.

Aussi en ainsi il sera possible de produire aussi quelques affiches annonçant l'expo dans la même veine c'est à dire en exemplaires uniques.

 

Olivier Fouchard,

à Rives, 07 Mars 2018.

Documents de travail et de réflexion :

Screen-angles 2